AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Pour plus de sécurité, nous avons bloqué l'accès au forum pour les invités, les anciens membres de London Calling, peuvent cependant s'inscrire avec leur ancien pseudo, pour découvrir le contenu du forum ~
Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Mens sana in corpore sano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Iverna N. O'Brien

Messages : 25
Date d'inscription : 31/08/2011


MessageSujet: Mens sana in corpore sano   Jeu 8 Sep - 2:25

Les cours n'ont peut-être pas encore repris, mais je n'ai eu de cesse de travailler et d'essayer de m'acclimater à mon nouvel environnement. January m'a bien entendu été d'une aide précieuse, mais elle a ses propres problèmes à résoudre et des amis dont elle doit s'occuper aussi. J'ai donc beaucoup compter sur Carter ces derniers temps et je dois dire qu'il fait le colocataire rêvé, gentil, attentionné, intelligent, généreux... Assise à la terrasse d'une brasserie et feuilletant un passionnant livre sur les légendes écossaises, je me surprends à repasser à quelques-uns de nos idées. Je secoue la tête, commande un café noir pour me remettre les idées en place et sort un tupperware de mon sac à main. Pour pallier à mes envies de nourriture, sans pour autant tomber dans un cycle vicieux, Carter m'a conseillé d'avoir sur moi de petits goûters sains, faits de fruits par exemple. Des fruits frais bien sûrs, soigneusement découpés et assortis. Je ne peux manger que des choses agréables à l'oeil. Je remercie le serveur, retourne à mon livre en picorant dans ma salade de fruits, disposée de façon si clinique que même ma maniaque de cousine l'approuverait. Ca doit être de famille...

Je me plonge dans ma lecture, puis entends une voix à la table d'à côté. Un homme seul et visiblement mal en point commande une boisson alcoolisé, n'ayant déjà pas l'air au mieux de sa forme. Il commande un plat de frites huileuses et grasses qui me donneraient presque la nausée. Je tente de l'ignorer mais il fait un vacarme monstrueux et je ne peux m'empêcher de lâcher, d'un ton sec « Vous pourriez faire moins de bruit de mastication je vous prie? Déjà que ce dont vous vous nourrissez n'est absolument pas sain, ayant la décence de le faire proprement. » Je souris, tâchant d'être compatissante, peut-être a-t-il des raisons honorables pour manger comme un animal et... Dieux ! Un rien de sauce tomate coule le long de son menton et la vu de cette sauce graisseuse me répugne. Je prends toutefois sur moi, sachant qu'il est normal de se nourrir de... gras. Certaines personnes apprécient ça. « Je suis navrée... Je ne voulais pas être aussi grossière. » Je me tais, me sentant m'enfoncer et avale une gorgée de café.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin A. Blackson

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2011


MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano   Jeu 8 Sep - 14:49


La nuit avait été longue. On avait éviter le pire cette fois, mais ça n'allait pas durer longtemps. N'ayant pas de cours ce matin-là, j'étais resté dormir à Cambridge, dans la maison d'une fille qui avait accepté de me loger en échange de quelques faveurs. Elle était partie, me laissant un mot comme quoi je devais être parti avant que ses parents rentrent, qu'elle m'avait trouvé agréable et que l'on pouvait se revoir quand je le voulais. Je baillais. Les conneries habituelles. N'ayant plus rien à faire là, je prenais mon skate et sortais par la fenêtre. Je ne savais pas où était la porte et je n'avais pas envie de me balader dans la maison. Errant dans la ville le nez en l'air, je remarquais un café qui me semblait agréable. M'y arrêtant, je remarquais la jeune femme avec son livre sur la terrasse. Elle n'a pas l'air à chercher des ennuis, c'est parfait, je n'aurais pas à accuser le regard que l'on pourrait me porter, faire le minimum pour que les autres croient qu'ils ont un impact sur moi. Le serveur s'approche. Ne sachant même pas l'heure qu'il est, je lui commande une pinte et une bonne assiette de frite. J'ai l'estomac dans les talons. Je n'ai surement encore rien mangé hier soir, de peur de vomir à coup sûr. Ce n'est pas très malin un mec ivre.

Commençant mon assiette avec appétit, je lève les yeux pour regarder ma voisine. Elle semble un peu dérangé par ma façon de manger. Quelques secondes plus tard, sa remarque me le confirme. Regardant sa table, j'y remarque le café et les fruits. Mais quels fruits ! Ils sont en petits cubes, parfaitement coupés. Elle est maniaque ? Cela doit être plus, mais n'y connaissant rien, je laisse le soin aux médecins d'éclairer ce point. Lui lançant un sourire, je sens de la sauce couler. Mais quel goret ! M'essuyant rapidement, je prends mon verre et m'approche d'elle. « Je suis navrée... Je ne voulais pas être aussi grossière. ». Je reste debout, penché à côté d'elle. « Je vous en prie, je ne suis pas non plus innocent. J'aurais dû agir avec un minimum de politesse pour manger. ». Justin Blackson, tu n'es qu'un sale menteur ! La seule chose qui m'importe à cet instant sont mes frites et comment partir d'ici ? Lui montrant la chaise en face d'elle, je lui demande le droit de m'asseoir. Je me suis assez fait remarquer. Autant être agréable, pour une fois. Je ne suis pas un sauvage non plus. Enfin, pas totalement. « Pour m'excuser, veuillez accepter que je paie votre consommation, cela me ferait plaisir et... » M'arrêtant nette, je lève un peu plus la tête avant de reprendre, en tendant ma main, plus ou moins grasse des frites. « Et je m'appelle Justin, un plaisir de vous rencontrer. » Cette fille n'a pas l'air méchant, mais juste un peu perdu et les gens perdus, j'en connais des tas, il suffit de les aider à se sortir la tête de l'eau. Bien sûr, la plupart des gens que je croise sont perdus après nous avoir rencontré, Flore et moi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Iverna N. O'Brien

Messages : 25
Date d'inscription : 31/08/2011


MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano   Jeu 8 Sep - 21:41

« Je vous en prie, je ne suis pas non plus innocent. J'aurais dû agir avec un minimum de politesse pour manger. ». Je hoche doucement la tête, l'air de dire, pas de problèmes et lance un regard à mes livres, avant de le voir s'installer. Je hausse un sourcil interrogateur, puis finalement le laisse prendre place. Je ne sais comment refuser de toute manière, il semble enclin à se faire pardonner « Pour m'excuser, veuillez accepter que je paie votre consommation, cela me ferait plaisir et... » Je souris timidement, chuchote un « Merci » avant qu'il n'enchaîne « Et je m'appelle Justin, un plaisir de vous rencontrer. » Je serre sa main avec gentillesse, tâchant d'ignorer l'huile graisseuse qui s'y trouve. « Iverna, enchantée. » Je me demande comment l'on peut avaler une telle quantité de produits malsains. Surtout qu'il est seize heures, ce n'est pas franchement l'heure pour un tel repas. Je regarde mes fruits colorés et en picore quelques-uns, relativement gênée. J'aurais voulu travailler et je n'ai guère envie de discuter avec ce garçon, certes aimable mais dont l'hygiène alimentaire laisse clairement à déplorer et qui ne semble pas du tout être le type d'individus que j'apprécie. Mais il serait très impoli de ne pas faire un effort de conversation alors qu'il a eu l'amabilité de m'offrir le café. J'en avale, derrière quelques gorgées, pour me donner une contenance. Finalement, j'esquisse un doux sourire et propose « Vous voulez des fraises? » J'avais prévu un deuxième tupperware, qui sera bien entendu superflu, alors autant qu'il contribue à équilibrer l'apport journalier de ce jeune homme, qui semble d'ailleurs relativement fatigué et perdu. Intriguée, j'ajoute « Vous ne vous sentez pas bien? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Justin A. Blackson

Messages : 38
Date d'inscription : 07/09/2011


MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano   Jeu 8 Sep - 22:19

Je semblais quelque peu dérangé la jeune femme qui avait regardé avec attention son livre posé sur la table. Bien que la situation me paraisse étrange et désagréable, je ne bouge pas, j'ai envie d'en connaitre un peu plus long sur elle. « Iverna, enchantée. ». Un bien joli prénom, peu courant. Pas comme le mien, qui me vaut de nombreuses moqueries en ce moment d'ailleurs. Passons. Je la regarde prendre des morceaux de fruits et boire son café, avec une gêne évidente. Je souris, tente même sans parler, de la mettre à l'aise. Je ne mords pas, surtout pas les jeunes femmes. Elle tente de sourire et me propose des fraises. J'affiche une expression de surprise en la voyant sortir son deuxième tupperware. « Je vous remercie, mais les frites me restent un peu sur l'estomac, j'ai dû en avaler un peu trop d'un coup. ». Je me tape avec la main sur le ventre. Regardant à l'intérieur de l'établissement, je remarque la pendule qui affiche seize heures. Mon Dieu ! Si tard déjà ! Je balance ma tête en arrière pour la secouer et replacer mes cheveux qui sont dans un état pitoyable.

« Vous ne vous sentez pas bien? » me questionne Iverna. Je me redresse et passe un bras par-dessus le dossier de la chaise. Si je lui explique la situation telle qu'elle est, la jeune femme risque de me faire une syncope, vu comment elle a réagi à ma façon peu ragoutante de manger mes frites. Ne sachant pas donc pas comment elle va réagir, je lui réponds en souriant « Je me remets de ma soirée de la veille, je suis resté dormir chez... Une amie et je ne sais pas comment rejoindre Oxford maintenant. ». Reprenant une position plus acceptable, je reprends la parole « Ne voyez pas ça d'une façon offensante ou déplacée mais... Ce n'est pas un peu bizarre la façon dont vous découpez vos fruits ? » J'ai tellement peu l'habitude d'essayer d'être aimable que les rares fois où je dois l'être, cela donne un savoureux mélange qui sonne étrangement faux à mes oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Iverna N. O'Brien

Messages : 25
Date d'inscription : 31/08/2011


MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano   Dim 11 Sep - 14:11

Il décline poliment mon offre d'aliments plus sains, rétorquant « Je vous remercie, mais les frites me restent un peu sur l'estomac, j'ai dû en avaler un peu trop d'un coup. » Je retiens une grimace, n'osant pas imaginer la sensation de ballonnement et d'estomac trop rempli, au risque d'être prise de nausée. Je me contente de ranger mes fraises et d'esquisser un sourire. Toutefois, il semble relativement mal en point, semblant clairement manquer de sommeil. Je pencherai pour une gueule de bois très avancée, mais je préfère tout de même me renseigner. Sait-on jamais, il pourrait être vraiment malade.

Affalé comme un animal paresseux sur sa chaise, il répond avec un sourire en coin « Je me remets de ma soirée de la veille, je suis resté dormir chez... Une amie et je ne sais pas comment rejoindre Oxford maintenant. » Je hoche la tête, j'avais visé juste. Je ne vois cependant pas vraiment où est le problème, Oxford et Cambridge sont reliés fréquemment par trains et s'il ne veut pas, ou ne peut pas, mettre autant d'argent dans ce trajet, le bus fait tout aussi bien l'affaire. Je m'apprête à lui faire part de mes évidentes constatations, me demandant si les vapeurs d'alcool ne continuent pas à engluer son cerveau, lors qu'il me pose une question un rien destabilisante. « Ne voyez pas ça d'une façon offensante ou déplacée mais... Ce n'est pas un peu bizarre la façon dont vous découpez vos fruits ? »

Je le fixe un instant, un peu hébétée. C'est relativement déplacé en effet et surtout, je ne vois absolument pas ce que cela peut lui faire. Je fronce les sourcils, un peu vexée et ne souhaitant pas vraiment m'épancher là dessus. Tâchant d'avoir l'air détaché et parfaitement cool je réplique d'une voix calme « Non. J'aime simplement manger des choses agréables à regarder. » Je ne dis rien de plus, mon visage est plus fermé, moins avenant et souriant. Tâchant de ne pas perdre la face et de ne pas trembler ou bafouiller j'ajoute « Et en ce qui concerne votre retour à Oxford, vous savez, le pays ne manque pas de transports en commun. » Plus je parle et plus je me fais froide, devenant une pimbêche plutôt qu'une jeune fille timide. Je m'en veux un peu de le traiter avec une telle condescendance, mais je n'apprécie pas que l'on m'interrompe pendant que je travaille. Et encore moins pour me dire que je suis bizarre.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mens sana in corpore sano   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mens sana in corpore sano

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
London Calling :: to the faraway towns :: CAMBRIDGE-